Rouler au E85 sans boitier de conversion ?

Rouler au E85 sans boitier de conversion ?

Rouler au E85 sans boitier de conversion ?

Compte tenu de son faible coût, le bioéthanol séduit de plus en plus les automobilistes. La consommation de biocarburant E85 a ainsi bondi de 55 % en 2019 ! Mais comment pouvoir bénéficier de tels avantages ? Car peut-on vraiment rouler au E85 sans boitier de conversion E 85 ?

Un moteur 100 % compatible E 85, le FlexFuel

Toutes les voitures récentes sont prévues pour supporter une petite quantité d’éthanol. En effet, la plupart des SP 95 sont désormais enrichis en biocarburant, le plus souvent à hauteur de 7,5 %. Mais cela ne signifie pas que le moteur est adapté à un usage en proportions plus élevées. En réalité, seuls les moteurs essence FlexFluel étaient initialement 100 % compatibles avec l’E85. Cette technologie italienne, développée principalement par Fiat pour le marché brésilien, autorise l’automobiliste à choisir à son gré SP 95 / E 85, dans les proportions qu’il souhaite. Même si tous les moteurs Flexfuel n’offraient pas forcément la même polyvalence et les mêmes performances, c’était un gage de flexibilité… d’où leur nom. Au Brésil, une majorité de voitures vendues utilise encore cette technologie. Cette dernière s’insère d’ailleurs dans une technologie plus générale dite des VCM, ou véhicules à carburant modulable. Après Fiat, la Suède (avec Saab et Volvo) a été le premier pays européen à favoriser ce type de véhicules. D’autres marques comme Volkswagen, Chevrolet, Renault Dacia, PSA ont alors emboîté le pas. SI la Golf E85 ou Multifuel a été l’une des premières sur le marché, sa commercialisation a toutefois été stoppée en 2018, suite à l’avènement des kits conversion E85 type eFlexFuel, bien moins chers et tout aussi performants.
Pour avoir un véhicule Flex Fuel, la seule solution pour le moment est donc de se tourner vers le marché d’occasion. On estime à environ 32 000 en France les automobiles FlexFuel, dont environ 2/3 de Renault ou de Dacia.

Comment rouler E85 sans boitier de conversion ?

Un vrai problème pour rouler E 85 sans kit E85

Il suffit de parcourir les forums pour voir que de nombreux automobilistes tentent de rouler au biocarburant E85, avec un moteur essence classique. Certes, la voiture roule… sauf qu’ils consomment énormément tout en usant les pièces mécaniques essentielles du moteur. C’est assez simple à comprendre pour un moteur à explosion. Pour qu’il y ait explosion, il faut un mélange adéquat entre un combustible (le carburant) et un comburant (l’air). Sauf que ce ratio air/combustible diffère totalement selon le type de carburant : il est de 14,7g pour le SP 95 et de 9 à peine pour l’E 85. Or tous les réglages usine sont effectués pour du SP95/98. Sur les voitures récentes, un calculateur régule électroniquement allumage et injection. Plus la teneur en éthanol sera forte, plus il lui faudra rajouter du carburant avec un temps d’injection rallongé. Mais deux problèmes peuvent se poser. • Injecteurs sous-dimensionnés Si la capacité des injecteurs se trouve dépassée, ils ne pourront fournir la quantité de carburant adéquate, malgré le temps d’injection augmenté. Résultat : on se retrouve alors avec un mélange trop pauvre. Dans ce cas, le risque de surchauffe moteur est grand, avec possibilité d’avaries majeures (fonte des bougies, pistons, percés, casse moteur…). • Calculateur et ordinateur de bord En constatant qu’il faut 20% de carburant en plus, le calculateur peut traduire ça par un défaut moteur. Il risque alors de passer en mode dégradé, avec perte de puissance et de vitesse. D’autre part, l’allumage du voyant moteur peut cacher l’apparition d’autres pannes, bien réelles elles.

Une (fausse) solution pour rouler E 85 sans kit E85

Pour éviter les bugs du calculateur, et l’allumage du voyant moteur, vous verrez que certains conseillent d’augmenter progressivement la dose en E85. En restant effectivement sur une plage de variation acceptable, le calculateur n’analysera pas ça comme un défaut majeur. Il faut donc augmenter à chaque plein la part d’E85, ce qui implique un vrai calcul mental. Et il faut faire pareil si vous souhaitez revenir en arrière. Si vous tombez en panne d’E85 et refassiez un plein SP85, le voyant va reprendre avec le mode dégradé. De toute façon, si cette astuce évite les problèmes de calculateur de bord, elle n’empêche en rien le risque majeur : des injecteurs sous-dimensionnés et une chauffe moteur. C’est donc une fausse bonne-idée. Outre le fait qu’utiliser un carburant non conforme vous fait perdre toute garantie constructeur, utiliser du biocarburant E85 sans kit, c’est prendre le risque majeur d’abimer gravement son moteur : une panne qui coutera bien plus chère que le plus élaboré des kits conversion bioéthanol.

La solution : du moteur FlexFuel au boitier eFlexFuel

La seule solution pour préserver son moteur tout en utilisant du biocarburant, reste l’installation d’un kit conversion E85. Un boitier de conversion biocarburant dernière génération est compatible avec la plupart des véhicules moteur à essence injection indirecte. Si les scandinaves ont été parmi les leaders des moteurs FlexFuel, ce n’est pas non plus un hasard s’ils sont encore leaders avec le boitier additionnel ethanol eFlexFuel. Comme les moteurs Flex Fuel, un kit eFlexFuel est la garantie de rouler propre, moins cher, sans abimer son moteur, avec une garantie unanimement reconnue. Il est simple d’utilisation avec une garantie et une conformité CE. Son faible coût, vite amorti, fera vite oublier à chacun ses envies risquées de rouler au E85 sans boitier de conversion !
BioSystem

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.


Pin It on Pinterest